Hypnose et Stratégies d'accompagnement

Durée : 14 jours / 94 h de formation : (70 h / 10 jours en présentiel répartis en 2 modules de 5 jours et 24 h en e-learning)

Tarif : 2090 € T.T.C
Tarif retour ALUMNI : 890 € T.T.C

Type : Formation en présentiel et vidéo asynchrone.

Lieux : Paris, Aix-en-Provence – Plus d’informations sur l’accessibilité.

Pré-requis : avoir validé la formation Praticien 2 (nous contacter si vous êtes formé•e dans une autre école)

Cette formation de Cycle 2 est centrée sur les stratégies d’accompagnement. Elle permet au praticien et à la praticienne de répondre à des questions essentielles au début de la pratique :

  • Comment construire un accompagnement sur plusieurs séances ?
  • Comment agencer les outils appris en Praticien pour créer une progression cohérente tout au long de l’accompagnement ?
  • Comment gérer les résistances et rechutes, inhérentes à la pratique de l’accompagnement ?
  • Comment prendre en compte l’évolution de la relation et de la posture au fur et à mesure des séances ?
  • Comment prioriser la prise en compte des difficultés rencontrées par le sujet dans son évolution ?

Il existe au fond deux métiers distincts dans l’accompagnement avec l’hypnose :

Le premier peut s’envisager après le premier cycle de formation : il consiste en des accompagnements courts et ciblés sur des demandes claires et cohérentes. On travail alors l’atteinte d’objectifs précis, validés avec le sujet, sur un faible nombre de séances (de 1 à 5 séances en général)

Le second, vise des accompagnements plus longs, centrés sur des demandes identitaires ou existentielles. On touche ici à l’ensemble de l’individu et de son fonctionnement. Dans ce travail, il s’agit moins d’être centré sur un objectif précis que sur une évolution globale et cohérente de la personne accompagnée.

Ce type d’accompagnement touche à des sujets plus sensibles et demande une formation solide quant aux mécanismes psychologiques à l’œuvre et à la prise en compte des difficultés rencontrées dans les différentes phases du suivi.

Le ou la professionnel•le doit disposer d’une méthode pour construire sa logique de progression, séance après séance.

Ces accompagnements étant généralement plus longs (de 5 à 15 séances), ils impliquent plus fortement le sujet comme l’accompagnant•e : c’est aussi la relation qui est repensée pour incorporer les questions transférentielles et des enjeux relationnels.

C’est à ce type de travail que nous formons les participants à notre Cycle 2.

Objectifs Pédagogiques

Faire évoluer sa pratique : d’une hypnose de changement à une hypnose d’accompagnement

Après quelques temps de pratique, on constate souvent en cabinet que les demandes évoluent. L’expérience, la finesse de questionnement ou le rapport établi amènent les clients à aborder des problématiques plus profondes ou existentielles. Des thématiques qui nécessitent plusieurs séances, qui sont au-delà du changement ponctuel et vont donc demander au praticien de nouvelles compétences. Dans ce 2e cycle d’apprentissage, l’ARCHE propose donc aux praticiens de faire évoluer leur pratique pour être plus à l’aise et outillé pour aborder des accompagnements qui s’installent dans la durée. La posture relationnelle est affinée, la stratégie de séances est précisée, les leviers de travail sont enrichis grâce à des grilles de lecture sur la construction de soi. C’est une véritable méthode d’accompagnement qui est proposée, qui combine changement et intégration.

Élaborer des stratégies d’accompagnement sur plusieurs séances

Une question récurrente de la part des praticien·ne·s est celle du rythme du changement : les attentes de résultats, les freins posés par les résistances, les étapes et aléas d’évolutions peuvent susciter des interrogations, et parfois mettre amener une remise en cause de la légitimité. Il est donc important d’accueillir et d’accompagner ces différentes étapes de changement, et pour cela, le Cycle 2 vient approfondir la notion de résistance au changement, en intégrant les modèles d’étapes de changement et de résilience issus de travaux de P. Janet, et de J. Prochska & C. DiClemente. Ces modèles permettent au praticien de mieux repérer « où en est le client dans son processus de changement et d’intégration ? », et donc d’adapter ses interventions aux étapes de changement. Ici, les notions d’échecs et de réussites de la pratique s’estompent et laissent place à une vision de l’accompagnement comme un processus de changement, dont le praticien ne sera peut-être qu’une étape.

Mieux identifier et utiliser les éléments de complexité du client, au service de la stratégie de la séance

Il n’est pas toujours facile de composer avec tout ce qu’amène un client : son histoire, ses expériences de vie, ses demandes et ses contradictions. Ce Cycle 2 permet d’approfondir la vision du client comme un système composé de parts en interaction, et de mieux identifier ses polarité internes, ses stades de développement et ses buts motivationnels comme autant de pistes de travail. Pour cela, nous apprenons à calibrer les oppositions internes qui sous-tendent une thématique d’accompagnement, et à les résoudre progressivement par différentes techniques, nouvelles, ou déjà acquises en Cycle1. Nous explorons les grilles de lecture de J. Piaget et E. Erikson quant aux stades de développement du client, qui indiquent des moments-clefs du développement humain aux niveaux cognitif, affectif, et motivationnels. Nous apprenons à questionner ces moments d’acquisition, pour calibrer si les apprentissages qui y ont eu lieu agissent comme des ressources ou comme des freins pour l’évolution souhaitée par le client. Les techniques ericksoniennes de ré-apprentissage et de régressions associées gagnent alors en profondeur : elles amènent le praticien à une véritable expertise stratégique pour reconstruire des stades de développement limitants. En particulier, ici, nous étudions les travaux de M. Erickson et E. Rossi sur le cas classique de « L’homme de février ».

Amplifier la magie des séances en mobilisant des rituels et des mythes dans sa pratique de l’hypnose

L’hypnose est une pratique qui bénéficie souvent d’une perception à part. Les états modifiés de conscience et leurs effets intriguent et fascinent. La dimension narrative et les phénomènes physiques qui ponctuent les séances en font des moments spéciaux . Pourtant, un praticien peut parfois se sentir un peu trop concentré sur la technique et la stratégie, au détriment de cette dose de magie qui l’a attiré dans l’approche ericksonienne. C’est pourquoi l l’intégration des techniques de ritualisation est de plus en plus présente dans notre pratique. Comment créer un rituel, comment le proposer à un client, et dans quel but, pour quelle efficacité ? De la même manière, nous apprenons à intégrer des mythes, contes, et analogies dans nos interventions suggestives et narratives. Nous nous appuyons ici sur les approches structurales et constructivistes des mythes et des rituels, héritées des travaux de L. Strauss, T. Nathan et P. Boyer. Ces approches pointent des états dissociatifs et des activations de modèles internes au sein des mythes et des rituels. Nous apprenons ainsi à rapprocher mythes et suggestion, rituel et états dissociés, et à nous familiariser avec cette nouvelle approche du déroulement possible d’une séance et d’un accompagnement. Cet axe d’apprentissage clarifie les travaux des ericksoniens, et dote le praticien d’outils étendus pour aider le client à passer d’une étape de changement à une autre.

Créer la confiance et la sécurité qui favorisent l’accompagnement dans la durée, en renforçant sa posture d’hypnologue

Lors d’accompagnements qui durent plus qu’une ou quelques séances, une relation particulière s’établit entre le praticien et le client. En explorant les propositions de M. Erickson et de C. Rogers, nous élargissons la posture apprise en cycle1 à d’autre possibilité en termes de tri, de position, d’empathie et d’échanges d’informations. Pour ces accompagnement de plus long terme, nous apprenons à discerner les dynamiques principales de la relation client-praticien, afin que celle-ci soit utile à l’accompagnement, et afin que le praticien s’y repère et y demeure à l’aise et en sécurité. Enfin, nous intégrons l’entre-séance à la méthode d’accompagnement. Nous abordons les points de vue de M. Erickson et de G. Bateson quant aux prescriptions de tâches à effectuer entre des séances, et leur relation avec les symbolisations et les rituels de changement. 

Méthodes mobilisées et modalités d'évaluation

Avant chacun des deux modules, vous recevrez un accès à des cours vidéo. Ils présentent les principaux aspects théoriques du module, ce qui permet d’optimiser votre temps de formation. La partie présentielle peut alors se centrer sur la pratique et l’analyse de la pratique.

Chaque module en présentiel est constitué de 5 jours. Les deux modules sont indissociables. En présentiel, vous serez accompagné par un formateur principal et des assistants de formation pour l’analyse des séances et les parties pratiques, à raison d’un membre de l’équipe pour 15 personnes maximum. Vous bénéficierez ainsi d’un accompagnement précis et d’un suivi personnalisé.

L’évaluation se fait en continu sur la base d’exercices pratiques tout au long des modules, permettant de valider la compréhension et l’intégration des objectifs pédagogiques avec des échanges et des retours réguliers des formateurs et formatrices. Leur priorité est de former des accompagnant•e•s exigeant•e•s et créatif•ve•s dans leur pratique.

Un livret de formation est délivré à chaque formation, avec une frise des savoirs, afin d’auto-évaluer ses connaissances.

Des vidéos sont accessibles après chaque module afin d’approfondir les connaissances (Notamment sous forme d’analyse de séances et de méthodes d’accompagnement)

Formateurs principaux

Kevin FINEL

Directeur de l’ARCHE

Bruno SURACE

Directeur de la pédagogie

formateur arche hypnose spécialiste hypnose conversationnelle

Jean DUPRÉ

Formateur en Hypnose Conversationnelle

Cyrille Champagne formateur directeur du centre de recherche Arche hypnose

Cyrille CHAMPAGNE

Directeur du Développement